De la vigne au verre



Vin > Cépages >

Carmenère



Castet César Chardonnay Chasselas

 Carmenère




 Caractéristiques 
La Carmenère est un cépage noir. Il bourgeonne tardivement L'extrémité des nouveaux rameaux est fortement recouverte de poils couchés. Les jeunes feuilles sont brillantes, révolutées et rouge-orangé à plages bronzées. Les feuilles adultes sont brillantes, orbiculaires avec cinq lobes et possèdent des sinus latéraux avec souvent une dent située au fond. Elles ont un sinus pétiolaire avec des lobes légèrement chevauchants et des dents de taille moyenne avec des cotés rectilignes. Leur limbe est révoluté avec une face inférieure faiblement couverte de poils dressés et couchés. Les grappes sont petites. Les baies, rondes, ont en revanche une taille moyenne.

La Carmenère est un cépage vigoureux mais peu fertile (son rendement est faible). Elle apprécie particulièrement les sols sableux et sablo-graveleux chauds et bien drainés avec une bonne proportion d'argile qui retient l'humidité nécessaire à sa croissance. Elle n'apprécie en revanche pas les sols pauvres. La Carmenère a besoin d'une longue maturation pour avoir des baies équilibrées car son taux de sucre atteint un niveau élevé avant le développement des tanins. La Carmenère perd ses fleurs (coulure) lorsque les conditions climatiques sont défavorables au cours de la floraison mais elle résiste aux maladies (oïdium, mildiou, black-rot). Elle est néanmoins sensible à la pourriture grise si l'automne est trop arrosé.

 Arômes
La Carmenère donne un vin très coloré, tannique avec parfois un peu d'amertume mais il manque souvent d'acidité. Il dégage un arôme de poivron vert si sa maturation des raisins a été incomplète et des arômes de fraise mûre, de framboise, de prune, de mûre et d'épices lorsqu'ils ont mûri totalement.

 Zones d'implantation 
La Carmenère était très cultivée dans le Bordelais jusqu'à la destruction de nombreuses vignes par l'oïdium puis le phylloxera au 19ème siècle. Les viticulteurs l'ont très peu replantée lorsqu'ils ont reconstitué leurs vignobles car le greffage sur des pieds américains (résistants au phylloxéra) a engendré des ceps au rendement irrégulier à cause de la perte régulière de fleurs au printemps.

La culture de la Carmenère est uniquement permise dans le Bordelais mais elle représente une faible part de l'encépagement. La Carmenère est associée au Cabernent Sauvignon, au Cabernent Franc, au Côt, au Petit Verdot et au Merlot pour produire des vins rouges.

Appellations autorisant l'utilisation du cépage Carmenère

Bordeaux
 Blaye
 Blaye Côtes de Bordeaux
 Bordeaux
 Bordeaux Clairet
 Bordeaux Supérieur
 Cadillac Côtes de Bordeaux
 Canon-Fronsac
 Castillon Côtes de Bordeaux
 Crémant de Bordeaux
 Francs Côtes de Bordeaux
   Fronsac
 Graves
 Graves de Vayres
 Haut-Médoc
 Lalande de Pomerol
 Listrac-Médoc
 Lussac-Saint-Emilion
 Margaux
 Médoc
 Montagne-Saint-Emilion
   Moulis
 Pauillac
 Pessac-Léognan
 Puisseguin-Saint-Emilion
 Saint-Emilion
 Saint-Emilion Grand Cru
 Saint-Estèphe
 Saint-Georges-Saint-Emilion
 Saint-Julien
 Sainte-Foy-Bordeaux










 
 
 
 

Contact A propos du guide du vin PassionVin Ajouter le guide du vin PassionVin à vos favoris
Copyright Guide vin PassionVin (Cépage Carmenère) © 2013 Cestanet inc. Tous droits réservés